dimanche 19 mai 2013

La thérapie du tunnel ou catharsis glaudienne

Bonjour, je suis Sushi Douglas, journaliste d'investigation. Je suis allée pour vous au colloque international pour le développement et la pérennité des dérives thérapeutiques.

Je vous livre en avant-première le compte-rendu de la conférence donnée par Una Vimeyeur, coach de vie catharsiste glaudienne, et sommité formée à l’Institut Supérieur de Charlatologie. Un grand moment !


" Je me présente : Una Vimeyeur! 

La Meyeur coach de vie catharsiste glaudienne de France. Et oui, si je suis née avec ce nom, ce n’est pas une coïncidence ! (Rires).
Sérieusement, cela signifie que je suis la seule et l’unique coach de vie en France à proposer à mes patients de retrouver le bonheur et le bien-être au quotidien grâce à la Thérapie du tunnel, ou Catharsis glaudienne…
Surtout n’hésitez pas à utiliser ces termes, cela donne l’impression que vous êtes un professionnel qui a fait de longues études. (Rires et sifflements d’encouragement).


Avant de vous expliquer de quoi il s’agit, parlons tout d’abord des bases, voulez-vous ?

Soyons bien clairs, tous les troubles émotifs de vos futurs patients proviennent nécessairement de leur enfance. Les traumatismes de l’enfance sont la cause d’absolument TOUT. Sans traumatisme, la Théorie du tunnel ou Catharsis glaudienne n’a plus d’intérêt.
Votre patient vous assure qu’il a eu une enfance très heureuse ? Tant mieux ! Cela donne de la matière à votre thérapie. Ils ont OBLIGATOIREMENT refoulé un traumatisme terrible. Pourquoi ? Parce que personne ne peut avoir eu une enfance parfaite. La famille parfaite N’EXISTE PAS. C’est la nature humaine que de provoquer l’incompréhension, le manque, l’envie, la jalousie… C’est ainsi. Les enfants ne peuvent pas exprimer leurs envies, leurs besoins et leurs émotions comme un adulte pourrait le faire. C’est pourquoi il est si facile d’expliquer à son patient qu’il a été bridé dans ses envies, trop ou pas assez soutenu, esseulé ou étouffé… et que cela l’a empêché d’exprimer pleinement son potentiel. Des mécanismes de défenses se sont créés et sont prêts, aujourd’hui, à être brisés.

N’oubliez JAMAIS ceci :

Votre patient vient vous voir pour un problème en particulier ? PARFAIT, justement la thérapie du tunnel fonctionne tout particulièrement dans ce genre de cas !
Commencez immédiatement la thérapie, afin de prouver à vos futurs patients à quel point ils ont besoin de vous, et à quel point ils ont été traumatisés par tout et n’importe quoi… N’oubliez pas qu’un traumatisme ne se mesure pas à la gravité de celui-ci, mais à l’importance qu’il aura prise dans les yeux d’un enfant. C’est en ces termes que vous devez convaincre !


Comme toujours, on vous demandera de préciser l’utilité de cette thérapie. Soit !

Tout processus lié à un événement, quelle que soit la réaction ou le sentiment du patient vis à vis de cet événement (deuil, sentiment de rejet, d’abandon, refus etc) doit se terminer, soit par une acceptation et donc une guérison, soit par l’expression du traumatisme, qui, s’il est occulté, se traduira par une souffrance morale ou physique.
C’est ici que la thérapie du tunnel trouve son utilité. Comment guérir, si l’on ne sait pas de quoi l’on souffre ? La catharsis glaudienne est là pour le découvrir.

Son utilité tient donc en 3 mots : Découverte, Acceptation et Guérison. (Applaudissements).


Ensuite, un bon thérapeute catharsiste glaudien est un thérapeute qui sait de quoi il parle !


La catharsis, selon Aristote, est la purgation des passions… Autrement dit, la libération affective.
Quant à Albert Glaude, il est, vous l’aurez deviné, l’inventeur de cette méthode, qu’est la théorie du tunnel. Un jour de mars 1978, ce grand homme aurait mis au point cette méthode thérapeutique consistant à utiliser un tunnel mental symbolique qui contiendrait tous nos souvenirs d’événements traumatisants occultés du passé. Et c’est avec beaucoup de modestie qu’il se convainquit de lui donner son nom… (Applaudissements).
Il traitait essentiellement des personnes victimes de viols… et il avait une approche très personnelle qui n’a pas fait l’unanimité. Trois femmes l’ont accusé d’agressions sexuelles en 1999… Ceci est faux ! Comment je le sais ? Je le sais, c’est tout. Un thérapeute de génie qui demande à ses patientes de se dévêtir pour les aider à guérir ne peut pas avoir de mauvaises intentions. (Toussotements dans la salle).

Attachons-nous maintenant à définir ce qu’est la catharsis glaudienne ou thérapie du tunnel.

Tout d’abord, n’oubliez pas de dire à vos futurs patients que « l’occultation » est la vraie responsable de l’échec des thérapies dites « classiques ». C’est pourquoi la Thérapie du tunnel est un complément indispensable à la thérapie traditionnelle.
L’inconscient, pour se protéger, dresse un mur entre vous et les événements traumatisants de votre passé. On appelle cela plus couramment « refoulement ». L’intervention de la Catharsis glaudienne va vous permettre de franchir ce mur.

Comment ?


C’est une thérapie brève et intense qui peut se dérouler à raison de plusieurs séances hebdomadaires de 3 heures.
N’oubliez pas de préciser qu’il s’agit bien de « désocculter sans hypnose », car certaines personnes peuvent avoir peur de l’hypnose et de sa possible efficacité… Qui pourrait d’ailleurs nous faire du tort ! Hum… (Rires).
Plongez tout d’abord votre patient dans un état de relaxation très intense, un état modifié de conscience, cela en visionnant des images prévues à cet effet, de façon à laisser le subconscient s’exprimer.
Albert Glaude, montrait à ses patients victimes d’agressions sexuelles, des vidéos de viols afin de les aider à libérer ce qu’elles avaient vécu. Il faut parfois faire violence à ses patients, si c’est dans le but de les aider… Ne vous encombrez pas de scrupules et de doutes. Vous savez ce que vous faites, vous êtes le professionnel, alors ne laissez JAMAIS votre patient mettre en doute le choix de vos images sous prétexte qu’elles le mettent mal à l’aise. N’oubliez pas, la manipulation, l’assurance et la supériorité doivent rester les maîtres mots ! (Sifflements d’encouragement dans l’assemblée).
Demandez-lui ensuite de traverser le tunnel, en explorant chacune des portes qu’il rencontrera.
Chaque porte du tunnel glaudien doit avoir été ouverte et explorée, pour assurer la réussite de la thérapie…  Elle libérera un traumatisme et le travail pourra progresser jusqu’à ce que le patient atteigne la lumière blanche, au bout du tunnel.

Réussite ou pas, peu importe !!!

Et il est bien évident que seul le patient peut savoir si toutes les portes ont bien été ouvertes. Par conséquent, s’il venait à vous dire que la thérapie n’avait pas fonctionné, cela serait entièrement de sa responsabilité.


Comment faire partie de la CICG ou Corporation Internationale des Catharsistes Glaudiens ?


Il suffit d’avoir une formation et une expérience de psychothérapeute qui sera suivie d’une évaluation et complétée par votre propre Catharsis.

Cela vous semble rébarbatif et désespérément légal ?

Ne vous inquiétez pas. Cette corporation a quelques années derrière elle… et la loi sur les psychothérapeutes est très récente. Vous rencontrerez donc nombre de psychothérapeutes qui doivent obtenir les diplômes qui leur manquent pour conserver leurs statuts. Cette loi risque de nous faire perdre beaucoup de très bons professionnels sous le prétexte idiot qu’ils n’ont aucun diplôme, mais rien ne vous empêche de frauder, de falsifier vos certificats… pour peu que vous soyez convaincus de votre potentiel naturel pour la psychologie de comptoir.

Je vous remercie infiniment de votre attention et j’espère que cette conférence vous aura appris l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur le sujet. À vous de trouver votre propre façon d’appliquer la méthode ! Et de juger les répercussions financières que ce séminaire aura sur votre travail et sur le prix de vos séances ! (Rires et applaudissements) ".



A lire aussi :

1 commentaire:

  1. Bravo Sushi pour ce reportage ô combien instructif ! On avait vraiment l'impression de faire partie de l'auditoire ;) J'ai bien aimé les "toussotements" du public...

    Et un grand merci pour le gros travail de rédaction :)

    RépondreSupprimer